[ Lire notre rubrique Actualités pour les dernières infos ]

Démolitions massives au Midi

– « Le Soir », 6 juin 2007

Saint-Gilles • Le comité de quartier est en guerre ouverte

ROBERT, FRANCOIS

Le climat se détériore encore dans le quartier du Midi, côté rue Fonsny, à Saint-Gilles. Les derniers habitants de l’îlot C, menacés d’expulsion, se radicalisent, soutenus par le comité de quartier « Midi ».

Cette détérioration survient au moment où les projets immobiliers entrent dans leur phase de réalisation.

Pour rappel, la Région a lancé il y a 15 ans une vaste rénovation du quartier, dans le sillage du TGV. Un plan accompagné d’expropriations a été mis sur pied, accompagné de mesures sociales et de relogement.

Cette revitalisation a végété pendant plus d’une décennie, le marché n’étant manifestement pas mûr. Mais tout s’accélère aujourd’hui et c’est l’affrontement entre les derniers habitants et la SA Bruxelles-Midi, chargée de racheter les biens pour le compte de la Région.

Celle-ci procède soit via le comité d’acquisition, soit par expropriation. Et ces expropriations, auxquelles plus personne ne croyait, reprennent alors que les derniers habitants ont laissé se dégrader leurs biens (pourquoi investir dans des maisons vouées à la démolition ?). Ils le paient cher : les offres d’achat sont très en dessous de leurs espérances. Elles se résument souvent à la valeur du terrain.

Toujours est-il que le comité de quartier adopte un ton très dur à l’égard de Saint-Gilles et de la Région. Il conteste l’urgence de la destruction de maisons de façade de la rue de Mérode (îlot C) et affirme que la Région utilise cette arme pour faire pression sur les propriétaires. « Les méthodes régionales et communales sont connues. Faire craquer les propriétaires et les habitants par tous les moyens, y compris en compromettant leur sécurité physique. » Le comité va jusqu’à imputer l’incendie criminel de la rue d’Angleterre, voici un mois, à la Région qui n’a pas fait murer la maison. « Ce n’est jamais que le troisième incendie en quelques semaines dans des maisons dont deux appartiennent à la Région. »

A la commune, on n’apprécie plus du tout le ton du comité de quartier. L’échevin Patrick Debouverie déclare : « Cette réhabilitation du quartier s’est trop longtemps éternisée. Les projets sont là. Nous souhaitons que cela aille vite. Ce sera ou le comité d’acquisition ou les expropriations. On nous a trop longtemps reproché de traîner avec les expropriations. Le plan est fait pour l’îlot C et ce sera le cas pour les îlots A et B. La décision sera prise au conseil communal de septembre. »











http://www.quartier-midi.be | http://film.quartier-midi.be | http://www.bruxelles-midi.be