[ Lire notre rubrique Actualités pour les dernières infos ]

Le Midi a un Prix

– “La Dernière Heure”, 10 décembre 2008

SAINT-GILLES • Le comité de quartier honoré par la Ligue des droits de l’homme pour un “combat sans relâche”

Si ça, ce n’est pas une reconnaissance ! Hier, la Ligue des droits de l’homme, excusez du peu, a décerné son prix Régine Orfinger-Karlin 2008 au comité du quartier du Midi…

Point n’est besoin d’être au faîte de l’actualité pour comprendre qu’il s’est agi, via cette récompense, octroyée avec parcimonie, de saluer le combat “mené sans relâche” depuis 2005 par ces habitants contre l’urbanisation du bas de Saint-Gilles.

La Ligue des droits de l’homme a d’ailleurs explicitement stipulé que ce souvenir de Régine Orfinger-Karlin (l’avocate, la résistante durant la Deuxième guerre mondiale, décédée à 91 ans en 2002, fut l’un des fers de lance de la ligue sous nos latitudes) entendait distinguer “une personne ou une association résistant aux ateintes aux droits humains”.

Dans ce cas-ci, l’histoire des abords de la gare du Midi n’oblitérera jamais les cinq plans d’expropriation, une menace qui pesa sur une population que des propositions de rachat de leurs biens offensèrent longtemps :

“Les autorités ont abusé de la loi sur l’expropriation pour cause d’utilité publique au détriment d’une population marginalisée”, a rappelé Gwenaël Breës qui reçut le prix au nom du comité. Et celui-ci d’assurer que “la région a consciemment mis la pression sur les habitants en disant qu’ils seraient bientôt expropriés alors qu’ils n’avaient financièrement pas les moyens de la faire…”

À la veille des 60 ans de la déclaration universelle des droits de l’homme, le président de la Ligue Benoît Van der Meerschen ne s’est pas montré très optimist. Il a “plutôt l’impression que son action consiste à freiner la régression en matière de droits humains plutôt que de permettre des avancées”.

Côté saga du Midi , le même homme mit sur le pavois “le miracle” : “que près de vingt années de lente agonie de leur quartier, agonie encouragée par les pouvoirs publics, n’aient pas entamé la volonté des membres du comité”.

Guy Bernard











http://www.quartier-midi.be | http://film.quartier-midi.be | http://www.bruxelles-midi.be