[ Lire notre rubrique Actualités pour les dernières infos ]

Le PDI, acte III.

Mais quid de la « zone prioritaire » du Midi?

Après le « schéma de base », la « feuille de route », voici l’heure de la seconde déclaration gouvernementale consacrée au PDI, lequel a désormais son site internet… Mais où est passé le quartier Midi?

Le ministre-président du gouvernement régional bruxellois vient de faire sa déclaration de politique générale pour l’année 2008-2009. Le city marketing et le plan de développement international de Bruxelles (PDI) sont bien entendu au coeur de ce qui sera la dernière déclaration d’intentions du Gouvernement Picqué III.

On remarquera que le quartier du Midi a, par un de ces tours de passe-passe dont Charles Picqué a le secret, soudainement disparu des 10 « zones prioritaires » du plan, où il est remplacé par la « zone levier » RTBF-VRT. Que s’est-il passé? Le Midi n’est-il donc plus voué à devenir le « pôle business du futur » devant attirer les entreprises de la « sphère d’influence » de Paris et de Londres, comme nous le promettait le PDI?! Les voies de la planification régionale sont décidément impénétrables…

Cette disparition est d’autant plus surprenante qu’au moment même où Charles Picqué lisait sa déclaration, le city marketing frappait un grand coup en mettant enfin en ligne le site internet du PDI… et que le quartier Midi y a sa page, figurant bel et bien au rang des « zones prioritaires ».

En tout cas, ne boudons pas notre plaisir. La version web du PDI est effectivement un petit trésor de city marketing. Il n’y a qu’à la comparer avec le « schéma de base » du PDI, publié il y a un an, pour constater à quel point le « projet de ville » qu’il promeut y est enjolivé.

Le city marketing a en tout cas bien intégré les critiques faites au PDI. Il les reprend, pour la plupart d’entre elles, sous forme de questions/réponses. Exemple croustillant parmi d’autres: « Pourquoi la population n’a-t-elle pas été consultée? » Réponse: « C’est la mission du gouvernement de décider des orientations de la politique régionale. Les habitants sont directement impliqués dans la mise en oeuvre des actions. Ainsi, par exemple, l’aménagement du site Tour et Taxis s’est réalisé en concertation permanente avec les habitants du quartier. Il en sera de même pour toutes les actions programmées du PDI ». Passons sur la mauvaise foi du couplet sur la démocratie représentative, allons plutôt demander aux habitants du quartier bordant Tour & Taxis comment s’est déroulée la « concertation permanente » à laquelle ils ont été associée et nous saurons ce qui nous attend…











http://www.quartier-midi.be | http://film.quartier-midi.be | http://www.bruxelles-midi.be