[ Lire notre rubrique Actualités pour les dernières infos ]

Mutation en marche au quartier du Midi

Saint-Gilles • Plan d’expropriations

ROBERT,FRANCOIS

— « Le Soir », mercredi 11 avril 2007

Au Midi, les mutations en cours et celles à venir laissent croire que dans dix ans, le traditionnel jeu de photographies « avant – après » laissera l’observateur pantois. Remake urbanistique du quartier Nord ? Au Nord, le changement s’est fait sans plan d’ensemble concerté, chaque commune imaginant son propre PPAS. Le résultat final, quarante ans plus tard, est heureusement cohérent. Mais il aurait été mieux accepté si le changement n’avait pas été si brutal. Il a fallu raser un quartier. Il a fait place à d’immenses terrains vagues qui n’ont commencé à reculer que dans les années 1990.

Et au quartier du Midi ? Cette fois, il y a un plan du côté de Saint-Gilles. La Région et la commune encadrent la mutation. La zone a été divisée en quatre îlots (A, B, C et D) où se réaliseront par phases des projets mixtes (logement, commerces et bureaux). Bref, la création d’un quartier mixte et moderne côté Fonsny.

Le problème ? Lancé voici plus de dix ans dans le sillage du TGV, le changement annoncé a roulé au ralenti parce que la conjoncture n’était pas bonne. Seul l’îlot B s’est partiellement développé. Les conséquences urbanistiques de cette lenteur ont été très négatives et l’on a reproduit les clichés et les terrains vagues du quartier Nord. Les habitants sont dès lors devenus défiants, ils se sont rassemblés en un « Comité Quartier Midi ». Celui-ci se révèle très efficace, mettant souvent mal à l’aise des autorités publiques, communales et régionales.

Dans l’immédiat, commune et Région doivent gérer un dossier épineux : les expropriations de l’îlot C. Celles-ci auraient dû se réaliser il y a dix ans. Elles surviennent maintenant dans le cadre d’un vaste projet dont le permis d’urbanisme a été déposé en octobre 2006. Atenor et BPI, qui a acquis l’îlot, compte y construire un complexe de 40.000 m 2 de bureaux (32.000 m 2 ), commerces (450 m 2 ) et un hôtel trois étoiles rue de Merode (8.000 m 2 ).

Extrême méfiance

Les travaux devraient démarrer cette année encore, après l’obtention du permis d’urbanisme. Le projet dessiné par Jaspers et A2RC, en rupture totale avec celui de l’Atelier d’art urbain. Pour encadrer ce nouveau dynamisme, la commune s’est dotée d’un « échevin du Midi » : Patrick Debouverie (MR). Celui-ci devrait bientôt dévoiler sa stratégie.

Le nouveau plan d’expropriation est accueilli avec une extrême méfiance par le comité et les habitants. Il a été adopté par le conseil communal en extrême urgence. Martine Wille, bourgmestre ff, a admis que d’autres expropriations dans les quatre îlots étaient envisageables, au fur et à mesure de l’éclosion des projets.

Cela dit, toutes ces expropriations étaient prévisibles : elles figurent depuis belle lurette sur les plans. Et il y en aura d’autres.











http://www.quartier-midi.be | http://film.quartier-midi.be | http://www.bruxelles-midi.be