[ Lire notre rubrique Actualités pour les dernières infos ]

Saint-Gilles : quels aménagements aux abords de la gare du Midi?

« La Tribune de Bruxelles », septembre 2006 (spécial élections communales)

Ecolo
Il faut sortir du désastre urbanistique, économique et social actuel et à venir. Les plans d’affectation du sol doivent être revus: plus de logements (par exemple dans le cadre du “plan logement” de la Région) et moins de bureaux (ces bureaux peinent de toute façon à trouver des occupants). Il faut aussi une place pour du petit commerce, qui peut compter comme clients les habitants, ainsi que les utilisateurs des bureaux et de la gare. Les bâtiments neufs à venir devraient aussi être mieux intégrés et de taille plus raisonnable.

LB (PS)
Contrairement à beaucoup d’idées reçues, le développement d’activités de bureau ne s’est pas faite au détriment du logement (une fois l’opération de remembrement achevée, il y aura plus de logement qu’auparavant). En outre, les charges d’urbanisme générées par l’opération de remembrement cumulées aux différents programmes de revitalisation urbaine ont permis la création d’une grosse centaine de logements publics dans le quartier. On ne peut évidemment pas nier que les surfaces de bureau trouvent moins facilement preneur qu’en 1996, date d’entrée en vigueur du plan d’expropriation. Il n’en demeure pas moins que les entreprises marquent un intérêt certain à s’installer dans ce quartier. Le dépôt dans les prochaines semaines de 3 nouveaux permis d’urbanisme pour des projets “bureaux”, “hôtel”, “commerces” et “logements” est également prometteur. A cela s’ajoute toute une série de projets communaux qui verront bientôt le jour dans le quartier (maison des cultures, maison de l’emploi, centre d’entreprises, réhabilitations des anciennes usines “Rodelle”, etc). Il faut achever au plus vite le réaménagement des 4 îlots concernés tout en tenant compte de la situation sociale des locataires et propriétaires encore présents. A cet effet, j’ai pris (Charles Picqué, NdlR) dès mon retour à la Région et aussi grâce au fédéral, une série de dispositions permettant le financement définitif de ce projet.

cdH
Le plan de développement du Midi date de 1992. La commune s’obstine à vouloir n’y faire que du bureau. Or, en 15 ans, la situation a totalement changé: les bureaux ne se louent pas et le logement traverse une crise sans pareil. Il faut repenser le Midi en fonction des réalités d’aujourd’hui: c’est une évidence qui crève les yeux. Nous associerons les riverains à ce nouveau plan en lançant un concours d’architecture qui traduira notre volonté de réhumaniser le quartier.

MR
Il faut développer les programmes publics de logements moyens et sociaux programmés dans les îlots expropriés et soutenir les nombreux projets immobiliers privés de logements, d’hôtels, de bureaux et d’équipements collectifs. Il convient en outre d’élaborer un programme de qualité urbaine, associant public et privé pour garantir la mixité sociale du quartier, la convivialité, l’offre commerciale, la propreté et la sécurité et concilier la dimension internationale et la dimension humaine.











http://www.quartier-midi.be | http://film.quartier-midi.be | http://www.bruxelles-midi.be