[ Lire notre rubrique Actualités pour les dernières infos ]

Saint-Gilles, un « chantier » de plus pour Di Rupo

« Des bulles », 14 juin 2007

Maintenant que le PS se dit — enfin — décidé à nettoyer les écuries qui relèvent de son office, Elio Di Rupo serait bien inspiré de transporter son auguste personne dans le bas de Saint-Gilles et d’appliquer là aussi le traitement de choc qui s’impose. J’aurais tendance à penser que les dérives qu’on y observe sont au moins aussi préoccupantes que celles, il est vrai plus pittoresques, qu’on connaît à Charleroi (évidemment, ici, c’est un ministre-président en exercice qui est sur la sellette). Grosso modo, les pouvoirs publics organisent depuis quasiment vingt ans le racket des habitants de ce quartier populaire, organisant délibérément la perte de valeur de l’immobilier, le rachetant à vil prix pour le revendre au décuple aux promoteurs immobiliers. C’est ce que démontre le très talentueux journaliste et blogueur Mehmet Koksal dans une enquête parue dans la « Tribune de Bruxelles ».

L’affaire semble d’ailleurs prendre un peu d’ampleur, avec un jugement du juge de paix qui condamne la Région bruxelloise à indemniser le propriétaire d’un imeuble à hauteur de… six fois le prix fixé pour une expropriation.

Di Rupo serait d’autant mieux inspiré de faire le ménage que cette affaire se passe sur fond des vieux remugles racistes qui collent à la peau du sieur Picqué, bourgmestre « empêché » et homme fort des lieux et personnage que beaucoup d’habitants de cette commune de Bruxelles considèrent, pour dire le moins, comme un populiste très très border-line en matière de tolérance multiculturelle. Saint-Gilles est ainsi une des rares communes du pays à interdire aux propriétaires de louer à des sans-papiers, à interdire certaines manifestations de solidarité avec les sans-papiers ou à faire régulièrement des rafles de sans papiers — y compris d’enfants dans les écoles. Ce n’est donc pas un hasard si la carnage s’opère dans le quartier de la gare du midi, quartier accueillant depuis longtemps les « immigrés » arrivant en belgique et beaucoup de sans-papiers… Une première version du texte que Mehmet a posté sur son blog à ce sujet était d’ailleurs, non sans raisons, intitulée « Comment la région chasse les immigrés de Saint-Gilles… ».

À voir aussi :

* Le site web du comité de quartier de Bruxelles Midi.
* Reportage photo de Manuel Abramowicz (septembre 2006).











http://www.quartier-midi.be | http://film.quartier-midi.be | http://www.bruxelles-midi.be