[ Lire notre rubrique Actualités pour les dernières infos ]

« Sinistre et sale »

– « La Tribune de Bruxelles » n° 255, 7 février 2008

Sinistre, lugubre, sale et marqué du sceau de l’incohérence du bâti”, tels sont les qualificatifs implacables utilisés par le sénateur et débuté bruxellois Alain Destexhe pour décrire le quartier du Midi. Il vient de publier un rapport analysant “les 17 années de fiasco urbanistique et politique” autour de la gare. Car, dit-il, c’est un échec flagrant alors que les objectifs du ministre-président Charles Picqué et de la commune de Saint-Gilles étaient de redonner une âme à ce quartier, à l’annonce de l’arrivée du TGV.

Pas de projet fédérateur

Selon Alain Destexhe, les causes de cet échec sont multiples : l’absence de projet fédérateur et cohérent, l’adoption de trois plans particuliers d’affectation du sol (PPAS) en place d’un schéma global, un opérateur foncier (SA Bruxelles-Midi) sous-capitalisé par les pouvoirs publics, une suite de schémas d’expropriation qui n’ont pratiquement jamais été appliqués, une politique d’acquisition foncière contestée par des propriétaires et enfin, une longue succession d’erreurs et de retards kafkaïens. Dès lors, il propose de corriger le tir par exemple en aménageant une halle couverte sous le pont ferroviaire pour y abriter une partie du marché mais aussi des commerces et des espaces récréatifs, en réfléchissant à une reconversion de l’Esplanade de l’Europe, la première place que découvrent les touristes… Alain Destexhe plaide pour des moyens financiers suffisants et pour l’organisation des concours d’architecture ouverts aux plus grands noms.

H.P.P.











http://www.quartier-midi.be | http://film.quartier-midi.be | http://www.bruxelles-midi.be